Ami 8

Remplaçante de l’Ami 6 berline dont les ventes n’ont pas cessé de chuter, Citroën dévoile l’Ami 8 lors du salon de Genève le 11 mars 1969. Son succès sera immédiat malgré l’absence, lors de son lancement, d’une version break.

PRÉSENTATION

Ami 8 de 1969
Ami 8 de1969

En 1968, Pierre Bercot, alors patron de Citroën, confie à Robert Opron, qui est à la direction du bureau d’études depuis la disparition de Flaminio Bertoni, le soin de concevoir la remplaçante de l’Ami 6 vieillissante et démodée.
Ce qui sera finalisé en l’espace de quelques mois. Il a été décidé, face à des contraintes budgétaires, de conserver la plateforme de cette dernière ainsi que le groupe moteur.
Plus de lunette arrière inversée mais en prolongement du toit. Une face avant et un capot plus sobres, des pare-chocs avec butoirs en caoutchouc et plaque minéralogique intégrée à l’avant, 6 vitres latérales, des poignées extérieures de portes encastrées, tout est nouveau dans sa ligne générale.

Dès sa sortie, l’Ami 8 est proposée en 2 versions : Confort et Club. Cette dernière reprenant les aménagements de l’Ami 6 Club hormis les 4 phares et les enjoliveurs Gala.


CARACTÉRISTIQUES

Moteur 602 cm3
2 cylindres à plat
Refroidissement par air
3CV fiscaux
35CV réels à 5.750 tours/mn
Carburateur double corps Solex type 26-35 CSIC (ou SCIC avec frein de ralenti)
Vitesse maxi 123 km
Boîte 4 vitesses synchronisées + marche AR
Embrayage classique ou centrifuge
Batterie 12 volts 30 Ah
Suspension à roues tirées indépendantes avec amortisseurs hydrauliques et batteurs à inertie
Barre antiroulis à l’avant
Pneus 125×380 R15
Réservoir essence de 32 L
Dimensions : L 3,991 m – l 1,554 m – H 1,494 m
Poids à vide : 725 kg
Nombre de places : 4


Les articles sur l’Ami 8 :